7 mots à éviter pour un agent immobilier

7 mots à éviter pour un agent immobilier
mots à éviter

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel article. J’ai choisi de vous parler des mots à éviter car beaucoup de consultant en immobilier utilisent encore des mots ou expressions à consonance négative lors de leurs rdv client. Ce sont des mots déplaisants qui peuvent nous empêcher de vendre.

Liste des mots à éviter:

  1. Pourquoi
  2. Problème
  3. Les répétitions de langage telles que : Du coupEn fait, Et bien, Grave, Carrément, J’avoue, Genre, En mode
  4. Le superlatif Petit
  5. Les sons du genre Euuuhhh…
  6. Prix de vente
  7. On
idée-mots à éviter-mots puissants-myziggi
idée-mots à éviter

1 • Pourquoi

Difficulté : 😉

Le « pourquoi » induit le « par ce que ». Il est difficile de rétorquer à cette réponse et elle n’engage pas la conversation. Hors, dans une vente ou une négociation, sans échange, c’est mission impossible. L’homme à besoin de se faire convaincre pour acheter, il doit recevoir de l’émotion afin de créer les désirs de passer à l’action. C’est d’ailleurs un autre sujet et je consacrerai un article à cette étude ultérieurement (abonnez-vous).

Cette première habitude n’est pas difficile à changer. Il faut juste faire attention, écouter ce que vous dites et le tour est joué.

2 • Problème

Difficulté : 😉

Définition

nom masculin

(latin problema, du grec problêma, ce qui est proposé)

1. Point sur lequel on s’interroge, question qui prête à discussion, qui fait l’objet d’argumentations, de théories diverses, en particulier dans le domaine de la connaissance : Le problème de l’origine de l’homme.

2. Question à résoudre par un raisonnement scientifique et constituant un exercice : L’énoncé du problème.

3. Question à résoudre dans un domaine quelconque, qui se présente avec un certain nombre de difficultés, d’obstacles : Le problème de la faim dans le monde.

4. Difficulté mettant dans une situation pénible, contraignante, contrariante : Avoir des problèmes de santé.

5. Conflit intérieur, trouble d’ordre affectif qui empêchent un équilibre psychologique : Avoir des problèmes psychologiques.

6. À certains jeux (échecs, bridge, Scrabble, etc.), exercice proposant de mener, à partir d’une position donnée, la partie à son terme en un nombre de coups déterminé.

Larousse.fr

L’ennui avec le mot « problème », c’est qu’il fait référence uniquement à des aspects négatifs de votre argumentation. Il est difficile de vendre une maison ou un appartement quand nous employons ce genre de qualification.

Mais alors, par quoi pouvons-nous le remplacer? Je vous suggère les mots suivants:

  • points de vigilance
  • points à discuter
  • question
  • sujet
  • compliqué

Evidemment, nos phrases doivent s’adapter à ce nouveau langage, mais ce n’est pas insurmontable et nous y parvenons sans trop de difficultés.

Compliqué, le dernier mots de la liste, est également à bannir de notre langage. Cela soulève de nouvelles questions pour lesquelles vous n’avez pas forcément de réponses dans l’immédiat. Imaginez que vous vous apprêtez à faire signer un mandat ou une offre d’achat, ce n’est pas le moment d’ouvrir la porte à l’argumentation à n’en plus finir. Donc simplifions-nous la vie.

3 • Les répétitions de langage telles que : Du coup – En fait – Et bien – Grave – Carrément – J’avoue – Genre – En mode

Difficulté : 😉 😉 😉 😉

Ce sont ce que nous appelons communément, des tics ou des toques du langage. Ces habitudes dont nous nous servons, quand notre impatience ou notre nervosité prennent le dessus. Il est extrêmement difficile de se passe de ce genre d’expression car cela fait parti de notre personnalité. Une personnes qui emploi « du coup » qui est assez fréquent, à toutes les sauces, aura du mal à s’en passer. L’aide d’un ami, d’un collègue ou de sa moitié sera la bienvenue. Elle vous permet de vous faire remarquer et/ou de conter le nombre de fois que vous prononcez le•s mot•s interdits.

Ce travail est très important. Que vous apporte cet effort extrême?

Vous êtes ainsi débarrassé de tous éléments que vos interlocuteurs pourront prendre et s’en servir contre vous. Cela fera également moins paraître le fait que vous soyez nerveux ou stressé. Un peu comme au poker (poker’s face), le client ne pense pas que vous bluffez. Cela vous aide ainsi à mieux négocier.

4 • Mots à éviter, le superlatif : Petit

Difficulté : 😉

A ce fameux superlatif. Il a été mon combat de mon début de carrière. En effet, lors de ma formation, mon coach me fais remarqué que j’utilisait ce « petit » mot tout le temps. Avant ce moment, je ne l’avais jamais remarqué. Dans un atelier d’entrainement à l’argumentation lors de la prise de mandat, soit environ 15 minutes, je l’ai prononcé 12 fois. C’est quasiment 1 par minute, c’est beaucoup. J’aurai pu le rassembler avec les tics du langage ci-dessus, mais il comprend une connotation négative que les tics n’ont pas. Il diminue le sens des arguments ou des éléments dont vous parlez.

Ex. « Un petit jardin », « un petit porche », « un petit tour », « un petit séjour ensoleillé »…

Avouez que, « un jardin », « un porche », « un tour » ou « un séjour ensoleillé » sont plus marquant, affirmés et persuasif.

5 • Les sons comme : Euuuhhh…

Difficulté : 😉 😉 😉 😉 😉

Si vous dites régulièrement  « Euuhh » à tout bout de champ, c’est que votre débit de parole est trop rapide. En effet, vous n’avez pas le temps de réfléchir à ce que vous dites et le 1er réflexe de votre cerveaux est de sortie ce fameux  « Euuuhhh… » à régulièrement pour combler un silence en général. Concentrez-vous sur votre respiration, écoutez davantage vos clients, cela vous permettra de réfléchir à ce que vous diriez. Vous contrerez ainsi, la rétorque de vos clients vendeurs et acquéreurs.

6 • Expression à éviter : Prix de vente

Difficulté : 😉 😉 😉

Dans le monde du commerce, le premier qui parle de prix à perdu. Et quoi de mieux que remplacer le mots « prix » par un autre : « conditions » de vente vous évite de parler de prix le premier. Pour une majorité de clients, les conditions de vente ne sont pas le prix. Cela nous permet de tourner autour du pot s’en y mettre les pieds. Par contre, si la personnes vous demande si les conditions de vente représente le prix, alors oui, vous pouvez en parler mais ce n’est pas vous qui avez engagé le pas. Vous avez donc la mains.

7 • Mots à éviter : On

Difficulté : 😉 😉 😉 😉 😉

Complexité élevée pour ce dernier point. C’et le plus ardu à changer. Mais alors que nous apporte le « nous » en lieu et place du « on »? Et bien plusieurs avantages à utiliser ce pronom.

Le premier, c’est que « on » est personne. Nous ne pouvons pas le définir. C’est d’ailleurs sa qualification, pronom personnel indéfini. Lors d’un argumentaire, le client à besoin de savoir de qui ou de quoi nous parlons exactement.

Le deuxième, c’est que nous nous incluons dans ce « nous ». Le client ressent que nous sommes pas tout seul et c’est rassurant pour lui. De temps en temps même, il pensera que nous sommes avec lui.

Le « nous » de l’agence:

« Nous allons tout mettre en oeuvre pour remplir notre mission »

Bruno B.

Le « nous » du client et nous:

« Nous allons vendre cette maison »

Bruno B.

CONCLUSION DES MOTS A EVITER

Ce travail sur soi est contraignant mais représente un atout majeur dans le métier d’agent immobilier. Si vous changez de secteur d’activité ou de profession au cours de votre carrière professionnelle, cela vous servira et cela représente une compétences supplémentaires à ajouter dans votre profil Linkedin ou Indeed. Cela vaut la pêne d’y consacrer quelques heures car vous désarçonnez les personnages les plus fermés avec ce travail de fond.

Je n’ai plus qu’a vous remercier d’avoir parcouru cet article sur les « mots à éviter » et de me lire régulièrement. Abonnez-vous et recevez un cadeau pour recevoir mes conseils. J’en envoie d’autres par email.

Followeu•r•se•s, c’est tout pour le moment.

Bruno de Myziggi.

A propos

Fort d'une expérience de 10 ans dans l'immobilier et de plus de 20 ans dans la vente, je mets mon avis et mes conseils à disposition sur mon blog. Je vends aussi des formations personnalisées dans l'immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*