Le nouveau DPE de juillet 2021

Quelles sont les différences avec l’ancien DPE et qu’est ce qu’il va changé ? Un casse-tête pour les professionnels.

Un petit rappel:

Instauré en 2006, le diagnostic de performance énergétique dont la réalisation est obligatoire pour toutes les locations et les acquisitions de logements a été profondément revue pour permettre à l’Etat de piloter plus efficacement sa politique de rénovation énergétique.

Une belle mouture pour ce nouveau DPE!

Facile à comprendre, fiable et désormais opposable ! C’est le nouveau DPE qui a été présenté par le ministère de la TES (Transition écologique et solidaire).

Les changements:

  • Clair a comprendre.
  • Plus fiable.
  • Une seule et unique méthode de calcul des DPE pour le logement. Seule la méthode 3 CL sera maintenue, la méthode sur facture disparaitra complètement.
  • Dans la nouvelle version du DPE, la méthode 3 CL connait une légère évolution avec la prise en compte de la consommation énergétique liée aux 5 usages énergétiques de l’habitation :
    • Chauffage
    • eau chaude
    • climatisation
    • éclairage
    • auxiliaires (VMC et chauffage)
  • Opposable.
  • La fusion des DPE vente et location.
  • Des conseils d’améliorations avec une estimation des coûts engendrés.
  • La prise en compte de la localisation. Les seuils étiquettes pourront varier selon le département et l’altitude pour les étiquettes E, F et G uniquement.
  • La fin des étiquettes vierges en logement.
  • Impact du nouveau DPE sur les passoires thermiques : L’objectif à long terme du gouvernement avec cette nouvelle version du diagnostic énergétique est d’exclure les logements ayant une trop forte consommation énergétique annuelle et des rejets de gaz à effet de serre importants.
  • À partir de 2022, chaque bien immobilier mis en vente ou en location avec une étiquette DPE F ou G devra effectuer un audit énergétique.
  • À compter de 2023, interdiction des passoires thermiques sur le parc locatif français.
  • Dès 2028, interdiction des logements classés F ou G à la location.

Conclusion

En définitive, ces nouvelles règles découlent directement de la loi Climat mais j’espère que les particuliers qui ne peuvent pas faire de travaux ne seront pas trop impactés car ce serait un coup de bambou supplémentaire en plus de l’impact catastrophique de la crise sanitaire que nous subissons. A bon entendeur…

Vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Ces livres peuvent vous aider :

L’investissement immobilier Devenir rentier grâce à l’immobilier L’immobilier pour les nuls
A propos

Fort d'une expérience de 10 ans dans l'immobilier et de plus de 20 ans dans la vente, je mets mon avis et mes conseils à disposition sur mon blog. Je vends aussi des formations personnalisées dans l'immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*